Qu’est-ce qu’un OVNI pour nous ?

Vous avez dans vos tiroirs un objet culturel pour lequel vous avez sué sang et eau des heures durant devant votre ordinateur, dont vous êtes fier et que vous trouvez bon.

Vous avez démarché nombre d’éditeurs. À chaque fois, vous vous êtes vu (dans le meilleur des cas) notifié d’un refus poli, parce que votre création n’aura pas retenu l’attention du comité de lecture – s’il s’agit d’un texte – ou des consultants/conseillers, s’il s’agit d’un Jeu de Rôle, car jugé trop « original » et ne rentrant dans aucune case de la ligne éditoriale. Ou encore que la frilosité de l’éditeur de sortir des sentiers battus lui aura fait choisir la sécurité plus que l’audace.

L’audace ; le courage ; la prise de risques. On a l’impression que ces mots ont disparu du vocabulaire des éditeurs – pas tous, heureusement. Mais, dans une grande majorité des cas, ces derniers préfèrent cibler de la « valeur sûre » plutôt que de s’aventurer avec un texte qui pourrait leur exploser au visage.

Et pourquoi donc ? Bonne question, à laquelle nous n’avons jamais trouvé de réponses satisfaisantes. Stephen King n’est-il pas original ? Aujourd’hui, plus, mais à l’époque de la sortie de Carrie, son manuscrit a été regardé de travers avant de trouver acquéreur. King est pourtant devenu – et c’est légitime – un des écrivains les plus célèbres du monde. Qu’en est-il d’auteurs talentueux comme Sire Cédric, ou Maxime Chattam, pour ne citer qu’eux ?

Bref, si un texte est bon, il doit être lu. Parce que les bonnes histoires doivent être éditées, lues, encensées et récompensées. Il en va de même pour tout objet culturel.

C’est le sens de notre démarche. Nous voulons publier de bons textes, ceux qui dérangent de par leur côté hors-norme. Attention, il n’est pas question de publier du « grand n’importe quoi ». Non. Notre équipe éditoriale lira attentivement votre prose. Mais, contrairement à la plupart, nos critères sont différents. L’originalité et la prise de risque dans l’écriture sont des éléments qui retiendront notre attention au plus haut point.

Vous avez écrit un OVNI ? Si c’est le cas, nous le publierons !

Comment fonctionnons-nous ?

  1. Votre livre et vous

Dans un premier temps, nous vous proposerons un à-valoir sur votre texte une fois qu’il aura été accepté par la direction éditoriale et après signature du contrat. Cet à-valoir s’élèvera à 100 € pour un ouvrage unique et à 300 € pour une histoire en plusieurs volumes. L’à-valoir est versé en une seule fois, à réception de votre manuscrit dans sa version définitive, après les corrections éditoriales éventuelles que nous vous demanderons d’apporter (dans le respect de votre plume, évidemment).

Pour les histoires en plusieurs volumes, l’à-valoir est également versé en une seule fois, à réception du premier manuscrit corrigé, la seule différence venant du fait que l’ensemble des volumes fera l’objet d’un seul et même contrat.

Important : ce dernier point implique un engagement plus important de votre part. En effet, vous devrez, ayant déjà reçu la totalité de l’à-valoir, respecter les délais de sortie que nous planifierons, et ce, pour tous les volumes concernés par le contrat.

Pourquoi un à-valoir ? Pour deux raisons :

  1. Parce que tout travail mérite salaire. Vous avez bûché d’arrache-pied sur votre texte, il est normal que vous soyez payé pour votre travail.
  2. Parce que cela vous garantit que nous allons nous impliquer dans la promotion de votre livre. Nous n’allons pas abandonner un livre pour lequel nous avons payé. Nous recherchons des OVNI, certes, mais sans pour autant foncer droit dans le mur.

Notez que le versement de cet à-valoir aura une incidence sur la rigueur de sélection de nos textes. Et là, encore une fois, nous espérons nous démarquer des autres. Nous serons donc légitimes dans le fait de dire « non » à un texte qui nous parvient (refus que nous argumenterons toujours de manière personnelle dans un email émanant de notre part), plutôt que d’autres qui vont dire oui, vous « prendre » votre labeur sans verser un euro et attendre de voir si ça se vend.

Ne nous en veuillez donc pas d’être exigeants envers les textes que nous recevons.

Dans un second temps, vous recevrez 5 exemplaires de votre ouvrage et serez rémunérés de 15 % de droits d’auteur du prix de vente HT sur chaque livre vendu. 15 %, alors que la plupart des éditeurs papier rémunèrent leurs auteurs entre 5 % et 12 %.

Nous nous occupons de la relecture, de la correction, de la mise en page, de la couverture, de la promotion. Mais vous serez toujours consulté, et ce, à chaque étape avant et après publication.

Vous nous faites confiance en nous proposant votre texte ? Nous le prenons en charge de A à Z, parce que c’est comme ça que nous voyons l’édition. L’éditeur au service de l’auteur, à compte d’éditeur cela va sans dire.

  1. Votre OVNI (hors roman) et vous

Notre démarche et notre rigueur seront les mêmes en ce qui concerne tous les autres projets qui nous seront adressés.

En fonction du type de projet (JdR principalement, mais nous restons ouverts à toute proposition), les modalités seront traitées au cas par cas avec vous lors d’échanges par mail/téléphone. Soyez assurés que nous traiterons chaque projet qui nous semble intéressant avec le même sérieux et que nous nous attacherons à ce qu’il voit le jour dans les meilleures conditions qui soient.

Notez cependant que le temps de réponse peut être plus long que pour un roman, l’étude d’un tel projet demandant tout de même de se pencher plus longuement sur ses différents aspects.